Si vous voulez agrandir les images, il suffit de cliquer dessus.

J'ai créé des catégories (en haut à droite du blog) : vous pouvez ainsi sélectionner directement la catégorie de messages que vous souhaitez consulter.



lundi 10 octobre 2016

Pur savon de Marseille - aquarelle Marie K. - version 2

Sur mon savon - celui que je vous ai déjà présenté hier - pur savon de Marseille végétal - il y a une inscription sur chacune des faces. Les inscriptions sont en relief, il est trop beau, et cela va me faire de la peine de le voir s'user. Mais bon, je l'ai acheté dans le but de l'utiliser... L'une des inscriptions est un pourcentage "72 %" (pourcentage d'huile d'olive ou végétale dans la fabrication) et l'autre "Le Sérail", la marque de fabrication. Je suis allée sur le site : rien que les images donnent envie.
Dommage pour moi d'habiter si loin de Marseille.
J'ai refait une version de mon savon de Marseille sous un éclairage un peu différent. Fond magenta, ma couleur du moment.

dimanche 9 octobre 2016

Le véritable savon de Marseille - aquarelle Marie K.

J'ai encore une fois chamboulé les lois de la perspective mais tant pis, j'assume.
Je l'ai rapporté de Marseille cet été, du vrai, du pur, savon de Marseille. J'avais envie de prolonger sa durée en le représentant à l'aquarelle avant qu'il ne fonde comme neige au soleil. J'aimerais vous transmettre son toucher et son odeur mais je ne sais pas faire, il va donc vous falloir faire appel à vos souvenirs ou à votre imagination.

vendredi 7 octobre 2016

La Cabane des Douaniers selon Claude Monet - aquarelle

J'ai reproduit à l'aquarelle une toile de Claude Monet que ma fille B. m'a fait découvrir récemment. Claude Monet a fait plusieurs versions de ce motif - le début de ses séries -  et je me suis appuyée sur l'une des toiles de cette série. J'ai peint à l'aquarelle, sur papier Arches extra-rugueux, et cette petite aquarelle est destinée à ma fille. Très peu d'étapes en photo par manque de temps.
Il n'est pas facile de reproduire à l'aquarelle l'effet "pinceau" et quand j'ai dû peindre la mer, je me suis un peu détachée de l'original.
 




 

jeudi 22 septembre 2016

Sur les pas de Cézanne

A l'occasion de la sortie hier dans les salles de cinéma du film "Cézanne et moi" (moi, c'est Emile Zola), j'ai ressorti des photos de l'été 2012 où j'étais partie sur les pas de Cézanne, au pied de la Sainte Victoire.



lundi 12 septembre 2016

Jeux de balles - aquarelle Marie K.

En feuilletant un vieil album photos, j'ai retrouvé une scène où deux de mes enfants jouent tranquillement dans l'herbe avec chacun une balle jaune, les boules d'un jeu de pétanque en plastique peut-être.  J'ai aimé la composition de cette image. J'ai eu envie aujourd'hui de tenter de la reproduire. J'ai fait disparaître le décor sans grand intérêt pour me concentrer sur mes deux enfants.
C'est une aquarelle sur papier à dessin 180 g/m2 d'un format de 12 x 18 cm.
 

samedi 10 septembre 2016

En toute logique

Rien de nouveau aujourd'hui, je reprends donc le petit stock d'images que j'ai constitué dimanche dernier, dessins ou aquarelles anciens, remontés de mon disque dur externe. En toute logique, après les moines et la cérémonie du thé, je publie ce demi-bouddha (statue de -) que j'avais dessiné d'après l'image-photo d'un calendrier.
Que ce samedi vous soit propice et agréable.
 
 

vendredi 9 septembre 2016

Thé ou Café ?

Merci à Nadine qui m’a soufflé le titre hier soir sans le savoir. Elle m’a écrit cette interrogation sans savoir que de mon côté j’avais passé une bonne partie de la journée à peindre une cérémonie du thé et que parmi les images que j’avais remontées (non, pas remon-thé) de mon disque dur, il y avait une petite tasse de café. L’occasion idéale de les publier ensemble. D’ailleurs, autre amusante coïncidence, j’avais réalisé la tasse de café (dans le cadre d’un art postal) le 3 janvier 2013 et la même cérémonie du thé, que j’avais nommée « Séréni-thé et tradition ou Instant Solennel » le 6 janvier de la même année. La question chaude (pas trop chaud, s’il vous plaît) « thé ou café » était sans doute déjà d’actuali-thé.
Sans avoir prémédi-thé cet article le moins du monde, j’avais une je-ne-sais-pas-pourquoi-immense envie de peindre à nouveau cette scène dont j’ai encore la première version en aquarelle – je l’ai donnée à ma fille B. – et bien entendu l’original, une image adressée par mon amie Nadine dans le cadre d’un art postal qu’elle m’avait envoyé le 1er janvier de l’année 2013 pour me souhaiter – oui, je sais, je devrais en toute logique écrire « souhai-thé » - la bonne année.
Voici donc l'aquarelle d'hier que j'ai intitulée "Simplici-thé".

Thé ? (aquarelle du 6 janvier 2013)

ou Café ? (aquarelle du 3 janvier 2013)

J'ai ressorti l'art postal de Nadine pour reprendre le modèle de la scène très solennelle et riche de symbolisme entre le vieux moine et son très jeune disciple

Le crayonné que j'ai pris le temps de scanner avant de poser les premiers jus

Je m'intéresse tout d'abord à la carnation des deux personnages, le plus jeune ayant le visage moins buriné que le plus âgé, et leur place dans la lumière également différente

L'énorme pot ou cruche contenant le thé et le petit bol pour le recevoir. Quelques ombres sont posées également et j'esquisse le fond

Le vêtement du jeune moine se dessine, ainsi que ses pieds et ses souliers que le modèle dont je me sers ne révèle pas vraiment - je suis obligée d'imaginer un peu -, tout comme je dois imaginer la table et le bas du dessin en raison d'une grande obscurité sur l'image-photo d'origine



J'ai pour ainsi dire terminé et j'ai un gros doute sur le fait d'avoir reporté les ombres portées sur les deux personnages - ombres figurant sur le modèle d'origine mais n'ayant pas forcément leur place sur mon aquarelle puisque je n'ai pas assez de détails pour connaître l'origine de ces ombres, savoir d'où provient la lumière, etc. et que je n'ai pas mis dans l'obscurité tout ce qui aurait dû y figurer. Je n'irais pas jusqu'à dire "Bref, c'est ra-thé", mais je n'en suis pas loin.

Le scan de l'aquarelle

Zoom sur la proximi-thé des deux moines, l'un à peine au printemps et l'autre déjà en hiver. On sent un énorme respect mutuel entre ces deux êtres et une grande humili-thé.

mon zoom préféré : le thé est en train d'être versé dans le petit bol

Ici j'ai rapproché les deux versions faites à plus de trois années de distance de cette même scène.
Alors, "thé ou café ?" (finalement j'ai su par Nadine que cela a été jus de pomme). :-D